ISTANBUL, L’ENTRE DEUX RIVES

3483 Views 5 Comments

“Si je n’avais qu’un seul regard à poser sur le monde, ce serait sur Istanbul” Alphonse de Lamartine

Istanbul de nos jours, Byzance et Constantinople jadis, je vous raconte aujourd’hui une ville d’exception, entre orient et occident.

Istanbul est la plus grande ville turque. Elle s’étend sur deux continents Europe et Asie. Elle attire des millions de visiteurs et fait partie du top 10 des destinations européennes. C’est notamment la destination préférée des tunisiens, car au-delà de ce que cette ville peut offrir, de par son architecture et son histoire, on s’y rend sans visa (nous tunisiens) et ça c’est un sacré avantage.

Nous nous sommes envolés vers la Turquie à bord d’un avion de la compagnie Turkish Airlines. Je tiens à travers ces lignes à saluer et recommander cette compagnie. Staff, flotte, service, professionnalisme, tout était réuni pour offrir aux passagers une traversée parfaite.

Ajoutez à tout cela un nouveau – excellent- service que propose Turkish Airlines dorénavant : La nuitée gratuite. En effet, quel que soit votre destination, si vous passez par Istanbul, pensez à prolonger votre escale, et Turkish Airlines se chargera de vous offrir une nuitée afin de vous permettre de découvrir la ville. Pour plus d’infos, Je vous invite à vous rendre sur le site Turkish Airlines.

1- Istanbul , la richesse du patrimoine 

Byzantins, romains et ottomans, toutes ces civilisations ont façonné cette ville qui foisonne de monuments. Mais à défaut de pouvoir tout voir, voici à mon avis ce qu’il ne faut en aucun cas rater :

–       La Mosquée bleue : Sultanahmet camii en turc, l’édifice emblématique d’Istanbul, le plus visité ; une des plus belles et fameuses mosquées. Somptueuse et grandiose. A visiter absolument. L’entrée est bien sur libre et gratuite, et comme pour toutes les mosquées pensez à vous couvrir.

–       Le marché des épices et le grand bazar : Ambiance orientale sur la rive européenne. Ce marché est un voyage en soi ! Un univers de senteurs et de couleurs. Epices, herbes, pâtisseries, un régal visuel et olfactif. Le grand bazar est l’un des plus grands bazars du monde. C’est littéralement une ville dans la ville. Il est organisé par quartier : un quartier par artisanat. C’est une bonne adresse pour vos achats de souvenirs et de cadeaux. Comme tous les marchés, vous serez sollicité, interpellé par les marchands, donc faites attention, et surtout négociez et comparez.

–       La basilique Sainte Sophie et le Topkapi Palace : La basilique Sainte Sophie ou Ayasophia est une basilique chrétienne, qui talonne la mosquée bleue quant au nombre de visiteurs. C’est un monument impressionnant, qui, depuis 1934, n’est plus un lieu de culte et est maintenant un musée. Comptez 40 livres turques pour y rentrer. Le Palais de Topkapi a abrité pendant plus de 400 ans la résidence officielle du sultan ottoman. Aujourd’hui transformé en musée, il recèle de nombreux objets et œuvres d’art de l’époque ottomane.

Topkapi est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO comme un « ensemble incomparable de bâtiments construits sur quatre siècles, unique par la qualité architecturale de ses bâtiments autant que par leur organisation qui reflète celle de la cour ottomane ». La visite de ce palais vous coutera 40 LT aussi.

–       Le palais Dolmabahce : Le Dolmabahce Sarayi situé au bord de la rive européenne du Bosphore, était la résidence principale du sultan de 1853 à 1922. Le palais marque la transition de l’empire ottoman à la République de Turquie. Il représente les débuts du changement, de l’envie de s’occidentaliser, contrairement au palais Topkapi qui est très oriental. La construction du Dolmabahce a duré 12 ans et a couté 35 tonnes d’or. Composé de plusieurs bâtiments dont un harem, 6 jardins et 10 portes, ce sarayi est un somptueux bijou. La visite coûte 40 LT et vous y verrez la plus grande collection de lustres de Bohême et de Baccarat.

–       Une croisière sur le Bosphore : Avec ses 32 km, le Bosphore qui divise la ville en deux, est sans doute le meilleur moyen d’admirer le splendide panorama de la ville et découvrir des monuments qui ne sont visibles que depuis la mer comme les grands palaces de Dolmabahçe, de Beylerbeyi ou l’université de Galatasaray. Vous pourrez également passer sous les superbes ponts suspendus et admirer les grandes demeures en bois datant de l’Empire ottoman mais aussi les maisons ou étaient tournées les feuilletons turques connus par la majorité des tunisiens. Au départ de Eminonu, et pour une promenade d’1h.30 compter 12tl.

–       Le Pont de Galata : Soufflez, admirez la ville , les détails, ces pêcheurs, ces passants, et savourez cette vue imprenable sur la mosquée bleue, et le grand palais.

–       La fameuse place Taksim : Il suffit de longer le pont de Galata et vous arriverez dans le quartier Beyoglu qui abrite la place Taksim . Taksim est le cœur de battant de la vie stambouliote. Elle se situe au début d’une célèbre rue piétonne, avec son authentique tramway, la Istiklal Caddesi. Taksim, abrite le monument de l’indépendance et accueille quotidiennement des milliers de passants ce qui a contribué à sa renommée et a fait d’elle le lieu de rassemblements et d’évènements culturels et politiques. Vous y verrez aussi des hôtels de luxe et des boutiques.  

2- La cuisine Turque :

En Turquie, il faut absolument gouter un Döner Kebap, le meilleur de l’urban food ; Souvent servi dans un wrap ou dans une assiette accompagné de riz et de quelques légumes, le Dôner Kebap est le plat le plus populaire de la cuisine de rue turc. Le Doner Kebap est servi dans les restaurants Ocakbasi, c’est à dire un restaurant doté d’un grill ouvert et visible par les clients. Vous en trouverez partout.

Qui dit repas, dit dessert. Il faut forcément gouter le délicieux baklava turc.  Répandue en Bulgarie, en Grèce et dans les pays des Balkans, cette pâtisserie à base de pâte feuilletée, de miel et de pistaches est absolument délicieuse accompagnée d’un çay (thé turc). Si vous cherchez la meilleure de la ville, on dit que celles de la pâtisserie de Hafiz Mustapha.

Si le café turc est d’une renommée mondiale, la renommée du thé turc devrait en être autant. Magnifiquement présenté et servi, siroter un petit thé est un moment de plaisir. Je vous invite à être vigilants quant aux prix. Comme toute ville touristique on peut tout vous charger – même le pain. Je vous conseille aussi un bon resto : le Midpoint , il ne propose pas une cuisine turque certes mais la vue est tellement magnifique sur les toits colorés d’Istanbul. 

–       Et le shopping ?  Après avoir découvert la ville, et ses monuments, il est temps de faire du shopping. Istiklal, la rue piétonne, pour le plus grand bonheur des touristes, abrite de nombreux magasins mais aussi des galeries d’art, cinémas, théâtres, bibliothèques, cafés ou encore restaurants. Elle est particulièrement bondée le week-end puisque près de 3,2 millions de personnes la parcourent tous les samedis ! Sinon vous avez la possibilité de vous rendre dans l’un des centre commerciaux : tel que le Cevahir Mall , forum istanbul, mall of Istanbun qui propose aussi bien des marques locales turques et internationales , ou encore Istinye park pour les marques de luxe.

3- Vie nocturne à Istanbul :

Istanbul est une ville qui ne dort jamais et ce n’est pas son nombre impressionnant de bars, boites de nuits, et salle de concerts qui nous contredira ! L’été, les terrasses au bord du Bosphore sont idéales pour danser , dans un cadre magnifique, en profitant de la fraîcheur du détroit. Si vous cherchez de bonnes adresses pour manger et prendre un verre, rendez-vous dans les quartiers de Nevizade ou Asmali Mescit, vous ne serez pas déçu, y’en a pour tous les goûts! Pour une soirée à la bonne franquette et festive, direction Kumkapi. Un quatier cosmopolite. A vous les restaurants, les terrasses et les musiciens ambulants. 

Si vous optez pour une soirée plus chic, sur la rive asiatique : n’hésitez pas à pousser les portes de l’hôtel hilton et son restaurant al shark. Ambiance orientale et raffinement, une belle soirée avec des danseuses du ventre.

Pour le transport ? Vous pouvez vous déplacer à bord de taxis mais attention vérifier que le compteur est bien actionné sinon les transports en commun peuvent faire l’affaire. Pensez à prendre Instnbulkart utilisable pour plusieurs personnes et rechargeables à partir des bornes automatiques pour un gain de temps et d’argent.

En ce qui concerne l’hébergement, nous avons séjourné à l’hôtel Clarion en face de Miniaturk et j’ai adoré.

Istanbul regorge de chefs d’oeuvrees et de monuments et je n’ai toujours pas eu la possibilité de tout visiter. Cette ville riche de culture et d’histoire a tant à offrir. Aujourd’hui je vous ai parlé des monuments phares mais je reviendrais certainement et je vous en dirai plus.

 

* Séjour réalisé dans le cadre d’un blogtrip avec l’agence Tunisienne TunisieBooking. Le contenu de cet article ne reflète uniquement que mon avis, je garde une totale liberté dans mes propos et mes recommandations sont toujours objectives. Merci à Tunisie Booking pour son accueil et son professionnalisme. www.tunisiebooking.com / tél :71 124 122 

5 Comments
  • Mira zg

    Répondre

    Magnifique l’article mayssus bravomchitelha torkia en 2010 mais l’article chaheni bech n3awed narja3 😉

  • Maryouma angel

    Répondre

    Je detestais la turkie mais après cet article, je dois la visiter bientot ❤️❤️❤️❤️ Sa7a maysous

  • Meriam

    Répondre

    Un magnifique article qui reflete la beaute de la turkie et surtt qui donne envie de la vistė
    Bravoo je te felicite

  • elfidha asma

    Répondre

    Ça donne envie d’y être ❤ j’adore ton blog mayssa ❤

  • Sara

    Répondre

    Beauté

Leave a Comment